Blog

Comment la mesure vous aide à piloter votre produit ?

3_Vignette V2_HD
Complément aux vidéos / La gestion de produit en pratique

Comment la mesure vous aide à piloter votre produit ?

Note de l'auteur

La culture de la mesure est un enjeu de taille sans laquelle la mesure reste impuissante et vaine. Après l’épisode présentant le plan de marquage et celui expliquant comment concilier qualité et apprentissage rapide, Jean-Pierre Lambert et Constantin Guay enfoncent le clou de la mesure. Découvrez comment intégrer réellement la mesure dans votre quotidien en la rendant naturelle et exploitable afin qu’elle puisse être au cœur de votre processus de prise de décision.

Table des matières

Introduction

Un bon processus de décision produit doit être basé sur les faits ! L’équipe Panda 🐼 en avait justement fait l’expérience et elle vient de se rendre compte que de faire l’impasse sur cette approche n’amène que déception et gâchis. Ainsi, fonder ses prises de décisions sur de véritables données utilisateurs doit impérativement devenir un réflexe naturel. Alors quel système mettre en place pour que cela fasse partie intégrante de vos habitudes quotidienne.

Photo Jean-Pierre Lambert

Bienvenu dans notre série la gestion de produit en pratique dans laquelle nous suivons l’équipe Panda 🐼 dans sa montée en compétence. Alors pensez à vous abonner à la chaine et à activer les notifications pour ne rien rater de ses aventures. Je suis le créateur de Scrum Life que je coanime avec Constantin Guay. Nous sommes soutenus par toute une communauté que je vous invite à rejoindre pour réfléchir ensemble, réaliser votre veille et monter en compétence.

Jean-Pierre Lambert
Photo Constantin Guay

Dans cet épisode vous verrez comment engager vos équipes dans l’utilisation de la mesure, mais aussi, comment et pourquoi la partager. Vous découvrirez, enfin, pourquoi le réel enjeu est d’arriver à installer durablement une vraie culture de la mesure dans votre entreprise.

Constantin Guay

L’engagement de l’équipe pour cultiver la mesure

Systématiser la mesure en l’incluant dans la Definition of Done :

Pour une équipe Scrum, l’engagement de qualité pour un incrément est la Definition of Done (DoD). Il permet à l’équipe, et aux autres, de s’aligner sur ce qu’est un élément vraiment terminé. Dans notre série, l’équipe Panda 🐼 profitant de sa rétrospective, décide d’intégrer au sein même de sa DoD la notion de mesure. La rétrospective est justement le moment idéal pour modifier ses processus de réalisation et son engagement dans la Definition of Done. Dans notre exemple l’équipe décide d’inclure la mesure dans son processus créatif comme suit :

  • Expliciter l’impact attendu
  • Définir le KPI qui permettra de mesurer l’impact
  • Fixer un objectif SMART (spécifique, mesurable, atteignable, réaliste, temporellement défini) sur ce KPI
  • Implémenter le KPI durant l’itération pour avoir des mesures qui remontent.

Cette liste intégrée dans la Definition of Done pourra être passée en revu durant le planning afin de vérifier qu’elle est réalisable pendant l’itération (Sprint). Nous avons déjà vu dans nos précédents épisodes que l’intégration d’outils de mesure impacte la création d’un produit. Il est donc tout à fait pertinent de l’inclure dans la Definition of Done. C’est un bon moyen de systématiser la démarche : si vous n’avez pas réalisé la totalité du DoD, alors vous n’avez PAS terminé !

Quelles conséquences sur le Sprint Planning :

Nous venons de voir que le premier point qui influe la planification de sprint (Sprint Planning) est le temps nécessaire pour intégrer les outils de mesure dans la durée de l’itération. Voyons le raisonnement en cascade : nous devons d’abord déterminer ce que nous voulons apprendre pour définir ce que nous devons mesurer et enfin voir l’impact sur la construction du produit. A l’issue de cette réflexion, l’équipe pourra ajuster son plan de marquage et autres sondes et moyens de mesure pour atteindre l’objectif de sprint.

Vous l’avez compris, ce nouveau fonctionnement intégrant la notion de mesure influencera inévitablement votre découpage. La manière dont vous mesurer l’impact peut être un bon axe de découpage pour les récits utilisateurs (user story) par exemple.

Vos outils pour partager et utiliser la mesure

Obtenir des mesures ne suffit pas en tant que tel, encore faut-il savoir comment les partager et les utiliser. Dans le cadre de travail Scrum, la revue de sprint est un moment formel idéal pour partager et expliquer les données ainsi collectées. Malheureusement, malgré des revues qui peuvent être dynamiques, les données peuvent ne sembler intéresser que les Product Owners et les parties prenantes. Le reste de l’équipe ne les intègre bien souvent qu’uniquement pour répondre au cadre imposé sans se les approprier. Comme nous le verrons plus loin, pour que l’équipe entière s’engage il faudra créer une véritable culture de la mesure.

Pour l’instant voyons comment faire pour que l’équipe puisse prendre connaissance de ces données en dehors des moment formels et qu’elles fassent partie de leur quotidien. Nous pouvons mettre en place des outils pour les visualiser et les comprendre. C’est à ce moment précis que rentre en jeu le management visuel : utiliser la perception visuelle pour mettre en forme l’information, l’utiliser et ainsi faciliter la prise de décision. Nous pouvons aussi évoquer le radiateur d’information : c’est un espace dans lequel nous publions l’information qui nous parait pertinente non seulement à destination de l’équipe mais aussi à celle du reste de l’entreprise. Bien sûr nous chercherons à mettre en place un système qui soit le plus efficace possible.

  • Tableaux de bord (dashboards)

La plupart des équipes réalisent des tableaux de bord (dashboards en anglais) qui peuvent délivrer beaucoup de valeur. Attention tout de même à leur mise en place ! Nous avons observé un bon nombre d’erreurs qui mettent en péril la réussite de vos tableaux de bord alors voici quelques conseils pour assurer votre succès :

  • Donnez l’accès : c’est effectivement du bon sens mais il est bon de rappeler que vos équipes doivent avoir accès aux tableaux de bord pour qu’elles puissent les utiliser et les exploiter. Nous avons par exemple vu des tableaux conçus et exploités par l’équipe marketing mais sans que les équipes construisant le produit en question ne puissent les consulter…
  • Affichez clairement : les tableaux de bord doivent être affichés clairement dans l’espace de travail de l’équipe, qu’il soit physique ou numérique.
  • Laissez modifier : les équipes doivent pouvoir corriger ou modifier les informations et configurer les différentes vues permettant d’exploiter les données. Sans cela les équipes subiront l’outil alors qu’il est censé être leur boussole. Gardez à l’esprit qu’il n’est pas naturel d’exploiter des données, c’est une compétence à part entière qui demande de l’expérience. Pouvoir filtrer pour focaliser son approche et choisir les visuels sont des fonctionnalités extrêmement puissantes : la manipulation des données aide à se les approprier et à apprendre à les exploiter.

Comment mettre en place la culture de la mesure dans vos équipes

Intégrer la mesure dans votre quotidien n’est pas non plus une formule magique. Si vous pensez que la mise à jour de la Definition of Done et la création de tableaux de bord suffiront pour que les mesures pilotent vos équipes, vous vous voilez la face. La mesure ne fait pas tout !

  • Prenez en compte la composante humaine :

La part humaine prendra le dessus sur vos mesures. Gardez à l’esprit qu’il n’est pas si facile de convaincre même avec des données objectives.

« On n’est jamais convaincu. On se laisse convaincre »

Pablo Pernot

Selon l’analyse de Pablo Pernot, c’est donc l’introspection de votre interlocuteur, qui chemin faisant, lui permettra d’infléchir sa position. Une bonne manière serait donc de provoquer son introspection en incarnant votre récit et en agissant. Alors agissez en utilisant les mesures pour vos prises de décisions et inspirer vos équipes.

Certaines entreprises comme Google et Amazon utilisent l’acronyme HiPPO (Highest Paid Person’s Opinion) pour désigner un mode de prise de décisions qui laisse l’opinion de celui qui perçoit le plus gros salaire l’emporter sur l’opinion des autres. Ces entreprises combattent activement ce système reconnu comme particulièrement contre-productif. Une bonne manière d’y parvenir est d’intégrer la mesure dans vos processus de construction pour valider ou invalider une hypothèse. De cette manière même une idée qui émanerait des plus hautes sphères hiérarchiques sera testée et ne passera pas le stade du MVP si elle n’est pas pertinente. Il vous faudra probablement du temps pour démontrer, test après test, que la mesure vous a permis de valider des intuitions et qu’elle vous a sauvé de catastrophes en évitant de suivre de mauvaises pistes couteuses en développement.

Pour en apprendre plus sur les coulisses de Google, nous vous conseillons cet ouvrage d’Eric Schmidt and Jonathan Rosenberg. En achetant ce livre avec notre lien affilié vous soutenez Scrum Life par la même occasion.

  • Prenez du recul sur la mesure brute :

Être piloté par la mesure ne signifie pas en devenir esclave. Il est primordial de savoir prendre du recul pour faire une interprétation complexe de ce qu’elle vous apprend. Par exemple, une baisse du nombre d’abonnement n’est pas forcément négative si le nombre de remontées au support diminue drastiquement et que par la même occasion, la satisfaction client augmente. Il faut donc apprendre à analyser les mesures. Savoir les interpréter, les corréler, les traduire, les expliquer. Pour vous former vous pouvez utiliser les moments formels de l’équipe comme la planification de sprint et la revue de sprint mais n’hésitez pas à passer en revue les données lors de la mêlée quotidienne (Daily Scrum). Consulter les chiffres clés au début de cette dernière réunion peut vous servir de base pour prendre les bonnes décisions dans la suite de la séance.

  • Explorez et analysez à plusieurs :

Analysez les données en duo ou en équipe. Pensez à initier les nouvelles recrues de votre équipe pour qu’elles intègrent dès leur arrivée l’existence de ces données et leurs utilisations. Vous pourrez ainsi profiter de cette présentation pour les former et les sensibiliser sur ce que veulent dire les données, sur les concepts métiers, sur les concepts utilisateurs, sur les données que vous manipulez et les métriques que vous devez suivre. Tous ces éléments sont l’affaire de l’équipe entière pour que s’installe une vraie culture de la mesure.

Glossaire

Definition of Done

Élément du cadre de travail Scrum. Une liste des éléments à vérifier pour s’assurer qu’on a bien complètement terminé.

KPI (Key Performance Indicator)

Indicateur à suivre pour juger de la performance.

Management visuel

Utilisation de la perception visuelle pour mettre en forme l’information et son contexte afin de rendre évident le travail et les prises de décisions.

Mêlée quotidienne (Daily Scrum)

Réunion quotidienne pendant laquelle l’équipe adapte son plan pour atteindre son objectif.

MVP (produit minimum viable – PMV en français)

Un produit minimum viable est la version d’un produit qui permet d’obtenir un maximum de retours client avec un minimum d’effort.

Objectif de sprint

Objectif qui donne le sens de l’itération (sprint).

Parties prenantes

Toute personne ayant un intérêt dans le produit.

Planification de sprint (sprint planning)

Première réunion du sprint où l’équipe définit son objectif et le plan pour y arriver (élément du cadre de travail Scrum).

Product Owner

Élément du cadre de travail Scrum. Le ou la Product Owner apporte la vision produit, la vision marché, et l’alignement avec les objectifs d’entreprise (rentabilité par exemple).

Radiateur d’information

Espace d’affichage réalisé par une équipe pour diffuser publiquement une information jugée pertinente.

Récit utilisateur (User story)

Une expression du besoin et du gain attendu d’un groupe d’utilisateur exprimés avec ses mots.

Revue de sprint (sprint review)

Une des réunions qui clôturent l’itération et dans laquelle nous faisons le point sur les apprentissages et décidons des suites à donner.

Itération (Sprint)

Itération d’une durée maximum d’un mois, telle que défini dans le cadre de travail Scrum et intégrant ses différents événements.

Faites votre veille : Sources et liens complémentaires

Vous avez aimé cet article ?

Alors vous allez adorer

Le guide du Scrum Master compétent

Entrez votre adresse mail pour rejoindre la liste d'attente :